lion-film-poster

Sortie : 22 février 2017
De Garth Davis
Avec Dev Patel, Rooney Mara, Sunny Pawar, Nicole Kidman, ...

Cela faisait longtemps que j'attendais de voir un bon film au cinéma et c'est chose faite.
Dès que j'avais vu la bande annonce je fus prise par une très forte envie de le voir. De plus le choix des acteurs était parfait pour me pousser à le voir. 

 

Résumé : 

Ce film réalisé par Garth Davis retrace l'histoire vraie de Saroo, un jeune indien qui après avoir perdu son frère et à la suite de nombreuses péripéties se retrouve adopté par une famille australienne. Une fois jeune homme, Saroo découvre que pour avancer dans sa vie il aura besoin de retrouver sa famille qui doit sûrement le chercher. Seulement ce ne sera pas si simple pour lui de retrouver le village où il est né.
Voyage initiatique, poétique et porteur d'un message fort, ce film est tout simplement bouleversant.

Critique :

Bien loin de plonger dans le mélo dramatique, j'ai trouvé ce film d'autant plus fort. Il ne vous demande pas de verser des litres de larmes, il vous demande de faire face à une réalité. Celle de certains enfants en Inde, des handicaps.
Le film est magnifiquement interprété par les acteurs,  Sunny Pawar (Saroo jeune) est tout simplement incroyable avec ses yeux si expressifs qui lui mangent le visage il réussit à capter le spectateur. Dev Patel & Rooney Mara comme d'habitude sont formidables.

Ce film ne demande aucun suspense, tout se devine assez régulièrement et l'on voit assez vite où le réalisateur veut nous emmener, mais ce n'est pas à mon sens le but de ce film, le film en dehors d'être très contemplatif sur certains plans demandent surtout aux spectateurs de se mettre à la place de Saroo, de comprendre ce besoin de retrouver ses racines.

Le film brosse plusieurs thèmes, l'adoption du point de vue de l'enfant mais également et cela par une magnifique interprétation de Nicole Kidman de la famille d'adoption, de se besoin de savoir d'où l'on vient mais l’importance pour moi a été la condition de certains enfants en Inde. Bien que cela ne me fût pas inconnu il est bien difficile de se rendre compte de la situation.

Alors bien sûr je me pose des questions (sans remettre en doute l'histoire de Saroo) sur le côté "cinéma" de ce film. Il est très difficile pour moi d'avaler tout ce que l'on me propose dans un film, j'aimerais donc énormément lire le livre, de un par ce que l'histoire ma touché et de deux pour éviter le point de vue du réalisateur, essayer de le lire, de comprendre son vécu avec mon propre regard.

Attendez-vous à voir de magnifique image aussi bien de l'Inde que de l'Australie, mais attendez-vous aussi à quelques longueurs qui au lieu de nous amener dans la contemplation (impossible étant donné les sujets abordés)  nous ennuies.

Notez que le film met en avant la prise de conscience sur la disparition des enfants en Inde et permet de nous sensibiliser sachant qu'environ 80.000 enfants par an disparaissent chaque année dans ce pays.

Spoilers :

Mais ce film tient sa pépite dans la fin. Le moment où l'on voit les deux mamans (images réelles à l'appui) se rencontrer, on se rend compte de la puissance des liens qui unit les gens.

J'ai également été en admiration par l'ouverture et la bienveillance de sa maman d'adoption qui lui permet de se rechercher sans culpabilité.